Détecteur incendie

Selon les statistiques, un incendie se déclenche en moyenne toutes les deux minutes en France, tuant chaque année plus de 800 personnes et faisant plus de 10 000 victimes. 7 décès sur 10 ont lieu la nuit et c’est la fumée qui en est la principale responsable. 

Afin de prévenir ce risque, le détecteur incendie est l’équipement indispensable puisqu’il augmente de 90 % les chances de survie d’une famille en cas d’incendie ! Dans les autres pays d’Europe, la loi sur l’installation des détecteurs de fumée a permis de diminuer de 50% le nombre de victimes. 

Détecteur incendie : Qu’est-ce que c’est ?

Quel que soit votre mode de chauffage, vous ne pouvez passer à côté du DAAF. En effet, ce petit boitier, pas plus grand qu’un DVD est  devenu obligatoire à partir du 9 mars 2015. Il est là pour vous indiquer la présence de fumées, conséquences d’un départ d’incendie, pouvant être lié à votre chauffage, mais aussi à un torchon posé négligemment sur la plaque chauffante ou un fer à lisser oublié en état de marche. 

Ces choses en soi qui font partie de la vie quotidienne mais qui pourraient faire basculer votre vie en déclenchant un incendie. Même si vous vous sentez à l’abri et que vous évitez les situations à risque, un court-circuit peut arriver et déclencher un incendie en pleine journée comme en pleine nuit, sans que vous ne puissiez y faire grand-chose, ou encore le chat ou le chien peut renverser une bougie sur le tapis.  

Détecteur incendie : Caractéristiques

Détecteur :  

Limite de température : -10° à +50°C

Humidité maximale de l’air 90%

Dimensions : Diamètre : 106 mm et largeur 30 mm

Fourni avec vis et chevilles de fixation

Contenu 

  • 1 x Détecteur de fumée EN14604 compatible avec les alarmes 6,32 et 99 zones 
  • 1 X Pile 9V 
  • 1 x Ensemble de vis et cheville 

Les différents appareils détecteurs d’incendie

Il existe différents appareils pour la détection d’un départ d’incendie. Certains sont très spécifiques et sont réservés aux locaux professionnels ou à des lieux sous haute surveillance. Parmi ces détecteurs il est possible de trouver : 

Les détecteurs de chaleur

Ces détecteurs sont généralement associés à des détecteurs de fumée. Ils sont  placés là où l’installation d’un détecteur de fumée est impossible et risquerait de déclencher une fréquente alarme intempestive dans un environnement poussiéreux ou lorsque les activités effectuées génèrent de la fumée. Le détecteur de chaleur est dit thermostatique quand l’alarme se déclenche au-dessus d’un seuil de température prédéfini; il est au contraire thermo vélocimétrique lorsqu’il réagit en fonction de la vitesse d’élévation de la température. 

Les détecteurs de flamme

Les détecteurs de flamme réagissent au rayonnement produit par les flammes. Dotés d’une cellule qui détecte les rayons UV ou le rayonnement infrarouge, ils sont très efficaces mais néanmoins moins précoces que des  détecteurs de fumée. Ils ne donnent  l’alarme que lorsque le feu est déjà déclaré. Un système d’arrosage anti-incendie ou un extincteur peuvent  éviter que l’incendie ne se généralise, et l’alarme donnée permet d’évacuer les lieux

Les détecteurs analyseurs

Il existe aussi des détecteurs multi-ponctuels qui analysent la composition de l’air des lieux à protéger pour détecter la présence de particules indicatrices d’un début de combustion. Des tubes de prélèvement amènent l’air jusqu’à une centrale d’analyse. Très spécifique et couteux, ce système présente l’avantage de donner l’alerte de façon  précoce en cas de départ de feu. 

Les détecteurs de fumées

Bien plus répandu chez les particuliers, un détecteur de fumée est défini comme étant un appareil qui repère la présence de fumée dans l’air et détecte ainsi les départs de feu éventuels. Aussi appelé détecteur avertisseur autonome de fumée (DAAF), il combine en effet deux fonctions : la détection des fumées suspectes, et l’avertissement des occupants de l’habitation via une alarme sonore. 

Détecteur incendie : Les objectifs

Un système de détection incendie a pour principal objectif de déceler et de signaler le plus tôt possible les prémices d’un incendie, afin d’en réduire le délai de mise en œuvre des mesures de et d’en limiter l’impact. 

Les détecteurs automatiques d’incendie (DAI), reposent sur différentes technologies qui permettent de rechercher les phénomènes liés à un départ de feu : gaz de combustion, fumée, flamme, chaleur… 

Pendant un incendie, le détecteur est activé, il envoie un signal à la centrale incendie. Ce signal est traduit d’une part en une information claire pour l’utilisateur, et d’autre part, dans le cadre d’un système de sécurité incendie (SSI), il met en œuvre les automatismes à commander pour protéger les personnes et les biens. 

Toujours en quête d’innovation, nous proposons une gamme très large de systèmes de détection incendie, qui va permettre de répondre aux problématiques les plus exigeantes. Détection ponctuelle, linéaire, par aspiration, adressable ou conventionnelle, filaire ou radio : chaque exploitant trouvera chez nous une réponse adaptée à ses contraintes. 

Les différents appareils détecteurs d’incendie

Un détecteur incendie est la base d’un système de protection contre l’incendie. Toutefois, cela ne veut pas dire que tous les détecteurs soient identiques. Bien au contraire, les exigences en matière de fiabilité de détection varient autant que les domaines d’application eux-mêmes. Les détecteurs incendie analysent en continu l’air ambiant pour identifier les éléments de l’incendie, comme la fumée, et la chaleur. Cette tâche peut paraître relativement facile ou très difficile selon, par exemple, la présence ou l’absence de phénomènes perturbateurs comme les gaz d’échappement et les vapeurs de cuisine. C’est pourquoi nous allons vous proposer des détecteurs automatiques qui couvrent l’ensemble du spectre, de l’analyse simple à l’analyse de signaux très complexes, pour une détection garantie sans fausse alarme et en toutes circonstances. Qu’ils s’agissent de Datacenter ou de sites de production industrielle, nous proposons des équipements de détection adaptés à tous les environnements, grâce à notre technologie de détection intelligente et à notre analyse avancée des signaux qui vont s’adapter exactement aux conditions rencontrées sur site. 

Détecteur incendie : où l’installer ?

Il est conseillé d’en installer plusieurs par maison. Si la maison possède plusieurs étages, un DAAF par niveau d’habitation est le minimum à installer. Il faut savoir que  c’est au propriétaire de financer et faire poser des détecteurs de fumée. La localisation idéale serait  située dans : 

  • Les espaces de circulation ou le dégagement desservant les chambres
  • Les chambres
  • Les pièces contenant des appareils électroniques ou informatiques. 

Le détecteur doit toujours être distant de 30 cm minimum d’un angle de mur, et de préférence l’installer au milieu du plafond même si ce n’est pas très esthétique. 

Il faut éviter les emplacements suivants:

  • la cuisine et la salle de bain à cause des vapeurs grasses et des vapeurs d’eau,
  • près d’une bouche d’aération, de la chaudière, de la cheminée, 
  • les zones très ventilées, propices aux courants d’air (comme le garage), 
  • à côté d’un néon, le bruit parasite risque de déclencher intempestivement le détecteur, 
  • les endroits dédiés aux fumeurs. 

Il existe des détecteurs de fumée à télécommande, permettant d’éteindre l’alarme sans avoir à monter sur une chaise pour l’atteindre.   

 

Retour en haut